Jokaria

 

A l'origine il y a la rencontre de deux musiciens, Cédric et Maxime, qui, lors de leur formation en art-thérapie se retrouvent sur une envie commune de créer des espaces d'expression et de création collective où l'art, la culture et les personnes trouvent pleinement leur place et peuvent jouer avec leur singularité.

Le projet prend d'abord la forme d'un groupe d'improvisation musicale qui leur permet de faire se rencontrer leurs univers, et de mieux définir leur collaboration. Celle -ci se concrétise en 2016 avec la création de l'association Léz'arts écho vert. 

Différents et donc complémentaires, chacun apporte dans ce nouveau projet ses connaissances, ses idées, ses techniques et ses limites. Ils explorent différentes formes d'ateliers autour du rythme en proposant des animations inspirées de l'art-thérapie aux écoles et aux institutions médico-sociales.

En perpétuelle recherche d'amélioration, toujours désireux de mêler leur pratique à d'autres formes d'expression et de rendre la création accessible au plus grand nombre, Cédric et Maxime commencent à monter des projets qui intègrent des professionnels issus d'autres disciplines. En juin 2018 ils ouvrent également un cercle de percussions inspiré des "drum circles" d'Arthur Hull pour être au plus près de leur envie originelle de création collective.

A l'été 2019, Nathalie, artiste clown et art-thérapeute rejoint l'association qui tend désormais vers le collectif. Cette évolution permet ainsi de fédérer différents professionnels qui, au gré des projets, croisent leurs disciplines pour créer des dispositifs originaux et répondant au mieux à chaque demande. Cette nouvelle organisation se concrétise par un changement de nom : le Collectif Jokaria.